Imprimer cette page

Quand le solaire permet de réduire des inégalités sociales Dans la Région de l’Extrême-nord du Cameroun

Écrit par  mercredi, 05 décembre 2018 15:38

 

 

Produire sa propre énergie solaire est un investissement capable de réduire efficacement les inégalités sociales en milieu rural

 

Dans de nombreux villages les plus reculés et de multiples petites localités à la périphérie des villes de cette partie du Cameroun, on ne combat l’obscurité qu’avec les traditionnelles lampes à pétrole.
La majeure partie des villages des zones rurales dans la partie septentrionale du Cameroun compte environ 325 jours de fort ensoleillement par an. Quelque fois la température ambiante peut aller à 48° à l’ombre du fait de la présence quasi-permanente du soleil. Le soleil brille en abondance. Il est gratuit et inépuisable.
Dans les centres urbains, si le soleil brille 10 heures chaque jour, on ne peut souvent pas disposer d’une fourniture continue d’électricité durant une semaine sans coupure de courant.
Les délestages en énergie hydroélectrique peuvent parfois durer plus de trois jours dans certains quartiers. A Garoua, Maroua, Ngaoundéré, Kousseri, Yagoua, Guider, Tcholliré dans les Régions septentrionales du Cameroun le décor est le même, avec des coupures d’électricité fréquentes.
La plupart des centrales électriques et réseaux de transport de l’électricité sont trop vieux, datant de la période d’accession du Cameroun à l’indépendance (en 1960). Et peu de choses sont faites pour remédier de manière durable à leur vétusté.
L’éloignement de la centrale hydro-électrique de Lagdo (la seule du Grand Nord du Cameroun) des zones rurales rend les coûts de transport de l’énergie électrique conventionnelle trop onéreux.
Le manque d’accès à l’électricité de plus de 2 millions de personnes dans la Région de l’Extrême-Nord du Cameroun a des conséquences néfastes sur les conditions de vie (santé, éducation, accès à l’eau) et constitue un véritable obstacle à la lutte contre la pauvreté.
L’indépendance énergétique est donc un défi majeur pour les populations pauvres des zones rurales.
Ces populations pourront se libérer des griffes de la pauvreté pour prendre en charge entièrement leurs besoins énergétiques en se tournant vers l’énergie solaire. Celle-ci présente des avantages non négligeables : sûreté, propreté, décentralisation possible, respect de l’environnement.
L’énergie solaire pourrait aider à changer radicalement la vie des populations. Il s’agit de leur permettre de ne plus vivre seulement au rythme du lever et du coucher du soleil.
La partie septentrionale du Cameroun possède un immense potentiel surtout en énergie solaire du fait de son ensoleillement extrêmement important (3 650 heures par an soit au moins 10 heures de soleil par jour). Ceci est largement suffisant pour assurer le fonctionnement optimal de n’importe quelle technologie d’usage du solaire.
Le développement de l’énergie solaire est aujourd’hui une nécessité pour toutes les populations pauvres ou non, plus particulièrement encore dans les régions sahéliennes et les plus désertiques du Cameroun.
Car il engendrera à la fois l’essor économique, sécuritaire et l’indépendance énergétique des populations.
L’accès à l’énergie solaire, c’est la garantie de meilleures conditions de vie (hygiène, santé, éducation) et l’espoir d’un développement économique des populations. L’avènement de l’énergie solaire représentera une opportunité pour les populations de la Région de l’Extrême-Nord de faire un bond technologique, en sautant la case des énergies fossiles polluantes pour se développer de manière durable et respectueuse de l’environnement.
A titre expérimental, l’Association GREDEVEL tient à rendre palpable le combat pour l’électrification rurale par l’énergie solaire dans le village de Dana (1362 habitants), Région de l'Extrême-Nord du Cameroun. GREDEVEL a doté le village Dana des lampes solaires.




L’objectif global poursuivi :
Promouvoir une croissance économique durable des villages ruraux à travers l’utilisation efficace des ressources d’énergies propres inexploitées.

 

 


Objectif spécifique n°1 :
Doper l’économie locale, lutter contre le changement climatique en misant sur l’énergie solaire.

 

 


Objectif spécifique n°2 :
Encourager le transfert de technologique de l’énergie solaire aux populations rurales pour une meilleure appropriation de l’investissement mis en place.

 


Résultat attendu :
L’usage de l’énergie solaire est au service de la croissance économique et de l’emploi en milieu rural.

 


Indicateur majeur projeté :
L’avènement de l’énergie solaire va réduire de 40% phénomène de l’exode rural

Comment pérenniser une telle initiative ?

 

L'une des raisons pour lesquelles les projets d'énergie solaire ont échoué par le passé s'explique par l'absence d'appropriation de cette technologie par les communautés. L'aide peut créer la dépendance et ne dote pas toujours les bénéficiaires de compétences leur permettant de faire les choses eux-mêmes, et peut même hypothéquer les compétences et l'expertise déjà en place.

Les lampes sont installées par les populations elles-mêmes

 

L’Association GREDEVEL entend mobiliser des ressources plus importantes pour réaliser d’autres activités visant à :

 

 

 

 

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Lu 2098 fois

Dernier de Gredevel

Éléments similaires (par tag)

2 Commentaires