Imprimer cette page

LES MAITRES CORANIQUES DE BOGO EN CONCLAVE

Écrit par  mercredi, 18 décembre 2019 21:16

 

Fondé en 1773 par Ardo Woujiri, le Lamidat de BOGO a connu 6 lamibés. Le premier Lamido s’appelait Bakari, fils de Mohamadou Gare. Il a régné de 1896 à 1916. Sa Majesté Lamido Ahmadou OUSMANOU est le dernier à occuper le trône depuis le 22 Août 1997 à nos jours. 

Grâce à sa liberté de ton et le nombre d’années déjà passées au trône, il fait partie des chefs traditionnels les plus respectés du Département du Diamaré.

Sa majesté Ahmadou OUSMANOU est comptée parmi les chefs les plus influents et les plus charismatiques de la dynastie. 

La volonté sans faille de sa Majesté de hisser au sommet le Canton de Bogo a sans doute été nourrie par le choix d’un Lamidat ouvert au développement des populations locales. 

Il organise méthodiquement la tradition et surtout la vie spirituelle de la forte communauté musulmane installée sur les terres de Bogo.

 

Le Lamido Ahmadou OUSMANOU, ses notables et l’équipe de l’ORPT

 

Le 16 juin 2019, Sa Majesté Ahmadou OUSMANOU a reçu l’équipe de l’Observatoire pour la Paix et la Tolérance (ORPT). Cette visite s’inscrivait dans le cadre des consultations des leaders communautaires en vue de la mise en œuvre d’un processus de dialogue intra-religieux au sein de la Communauté musulmane. Il a été aussi question d’échanger avec Sa Majesté Ahmadou OUSMANOU sur des propositions pertinentes devant permettre de mettre en mouvement une réflexion d’ensemble sur la réforme de l’école coranique (objet de nombreuses attaques suite au déclenchement des conflits dans les zones frontalières du fait de la secte terroriste Boko Haram). 

 

Une école coranique du canton de BOGO

 

Sa Majesté Ahmadou OUSMANOU a permis à l’équipe de l’Observatoire Régional pour la Paix et la Tolérance (ORPT) de faire de son Canton, un site expérimental du projet en faveur des écoles coraniques. Sur le site de BOGO, nous avons identifié 337 Écoles coraniques et 8 050 apprenants. 

 

STATISTIQUES DES ÉCOLES CORANIQUES DANS LE LAMIDAT DE BOGO 

Localités Nombre d’écoles Enseignants Apprenants
Hommes Femmes Garçons Filles Total
Bogo centre 59 44 15 1211 1211 2422
Balda 12 10 02 306 275 581
Boray 1 22 21 01 217 169 386
Tchabawol 10 09 01 96 56 152
Guinlay 30 30 00 342 348 690
Djiddel 21 21 00 452 320 772
Saoudjo 04 04 00 47 25 72
Zinabalang 04 04 00 96 117 213
Tchakamadje 49 48 01 582 388 970
Boray 2 22 21 01 212 170 382
Tankirou 28 26 02 298 262 360


Le 22 juin 2019, l’équipe de l’ORPT va rencontrer la soixantaine des maîtres coraniques dans le Canton de Bogo.

 

 

Pendant une demi-journée d’échanges avec les enseignants du Coran, nous avons abordé les différents problèmes qui minent les écoles coraniques.  Ils ont listé plusieurs difficultés auxquelles ils font face : 

• Manque d’aménagement d’espace dans lequel s’effectue les études coraniques à l’instar de hangar. Ce qui fait que pendant la pluie il n’y a pas d’étude ;

• Problème d’électrification : Manque d’appareil solaire permettant d’éclairer les séances d’apprentissage les soirs ;

• Délaissement des responsabilités des parents, au point où le maître devient le seul responsable qui apporte son suivi éducatif, pédagogique et même matériel aux enfants ;

• Manque de formation pédagogique efficace à cet enseignement ; 

• Manque d’un organe chargé des affaires de l’école coranique qui veille à la bonne gestion de cette dernière ;

• Manque du suivi des études des enfants par leurs parents ;

• Manque de rémunération pour les maîtres coraniques ;

• Manque de dialogue au sujet de l’école coranique entre les maitres coraniques et les leaders et chefs traditionnels ;

 

 

Au terme de cette visite sur le terrain, l’ORPT a pu faire quelques observations : 

• Dans toutes les écoles coraniques visitées, le besoin principal exprimé et d’une façon récurrente est celui du hangar ;

• L’effectif des filles est pléthorique par rapport à celui des garçons dans les deux écoles visitées

L’ORPT s’engage à soutenir quelques Écoles coraniques identifiées avec le concours du Lamidat de Bogo pour répondre aux difficultés évoquées.  

 

 

 

Pourquoi avoir choisi le Canton de BOGO comme l’un des sites pilotes ?

 

Le Canton de Bogo se situe à la lisière du Département du Mayo Sava. C’est un Département qui subit de multiples attaques de Boko Haram. L’ORPT travaillera avec la cible des jeunes/adolescents qui fréquentent les écoles coraniques afin d’éviter qu’ils soient enrôlés par la secte islamiste de Boko Haram. Car, à travers l’apprentissage du Coran, les enfants pourront assimiler certaines valeurs humaines, notamment l’amour pour son prochain et le respect de la vie humaine. A travers, les écoles coraniques on peut encourager un meilleur encadrement des enfants.

Nous pouvons souligner que les combattants de Boko Haram ont repris depuis quelques jours avec les enlèvements des jeunes filles et des enfants dans le Département du Mayo Sava. 

 

 

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 3216 fois

Dernier de Gredevel